« Aujourd’hui, je ne suis pas allé(e) travailler… » Le service social, un atout pour l’entreprise.

17,2  C’est le nombre annuel de jours d’absence par salarié dans les entreprises.

`Ce chiffre est en augmentation et a atteint son plus haut niveau depuis une dizaine d’années.

Source: le Figaro et cabinet Ayming 

 

 

Le phénomène d’absentéisme en entreprise est un sujet situé au cœur des préoccupations de bons nombres d’employeurs. Qu’est-ce que l’absentéisme ? Comment l’expliquer et y remédier ? Si c’est un véritable casse-tête pour les entreprises, le salarié se trouve lui aussi en difficulté. 

 

Le service social d’entreprise apporte expertise et solutions pour une collaboration harmonieuse employeur-salarié.

 

 

 

L’absentéisme en entreprise : qu’est-ce que c’est ?

 

Il est difficile de pouvoir donner une seule définition de l’absentéisme en entreprise. Selon le réseau Anact-Aract: «l’absentéisme caractérise toute absence qui aurait pu être évitée par une prévention suffisamment précoce des facteurs de dégradations des conditions de travail entendus au sens large : les ambiances physiques mais aussi l’organisation du travail, la qualité de la relation d’emploi, la conciliation des temps professionnel et privé, etc. ».

Ce phénomène se traduit de différentes façons : caractère délibéré, inopiné et répétitif de l’absence. Les motifs sont divers et varient d’une entreprise à l’autre : arrêts maladie, congés maternité, absences injustifiées, enfants malades, accidents de travail, accident de la vie, tensions entre collègues ou avec la hiérarchie, burn out… Si les conséquences pour l’entreprise sont multiples (économiques, organisationnelles…), elles le sont tout autant pour le salarié (difficultés financières, familiales, psychologiques…).

 

Comment lutter contre l’absentéisme ? 

 

Cela nécessite de considérer la sphère privée et/ou professionnelle du salarié selon l’origine de la problématique. Une collaboration est alors nécessaire entre plusieurs acteurs : l’employeur, le service de santé au travail, le service social et le salarié.

Le service social a notamment un rôle clé car il est le seul acteur au sein d’une entreprise à pouvoir intervenir sur la vie privée et professionnelle : budget, vie familiale, travail, santé, handicap, administratif, logement. Soumis au secret professionnel, le service social est présent pour accompagner, aider, soulager les salariés et donc souvent réduire les absences.

 

Qui sont les plus concernés ?

 

Les - de 25 ans : Les arrêts de maladie sont assez nombreux mais de courte durée.

 

Les + de 55 ans : La population la plus représentative de ces absences. Les arrêts sont moins nombreux mais de plus longue durée. Le recul de l’âge de départ à la retraite amène les salariés à travailler plus longtemps et à développer des nouvelles maladies (problème de dos, d’articulation…) pendant leur vie professionnelle. (Source l’Express Entreprises).

 

De manière générale, les femmes sont plus touchées que les hommes. "En 2017, le taux d’absentéisme chez les femmes salariées du privé était de 5,30%, alors qu’il était de 3,54% chez les hommes. Une différence due en partie aux postes occupés et à la répartition des charges domestiques." (Source Franceinfo).

 

-------------------------

 

Cas concret

 Géré par Laura, assistante sociale du travail au sein du cabinet CSC

 

-------------------------

 

L’absentéisme d’Adrien : une difficulté pour son entreprise et lui-même.

Une harmonie retrouvée avec l’intervention du service social de son entreprise.

 

Adrien 27 ans, est salarié en CDI à temps plein. Il a épuisé l’intégralité de ses congés en l’espace de quelques mois. Il comptabilise des absences récurrentes injustifiées avec pour conséquences une perte de salaire régulière. Elles ont également conduit son employeur à lui signifier plusieurs avertissements et Adrien s’expose à un risque de licenciement si la situation perdure.

L’employeur d’Adrien l’a orienté vers CS CONSEIL, son service social d’entreprise. Adrien nous a confié qu’il est seul à s’occuper de sa mère au quotidien, présentant une perte d’autonomie physique du fait d’une maladie. Son rôle d’aidant familial génère cet absentéisme récurrent avec une incidence financière.

Notre intervention a permis à sa mère de bénéficier de dispositifs lui permettant de faciliter son maintien à domicile. Adrien peut désormais disposer de ses congés de manière régulière. Ses absences globales ont nettement diminué, et plus aucune n’est injustifiée. Il peut être présent à son travail en toute sérénité. Les relations avec son employeur se sont nettement améliorées tout comme la qualité de son travail.

 

Le rôle de l’assistante sociale ici est global: écoute, accompagnement, visite à domicile, médiation, lien avec le service RH... ce qui a 

permis de solutionner les problématiques d’Adrien et de rassurer son employeur. 

 

------------------------------

 

 

A travers cet exemple, il est mis en évidence que l’origine d'une problématique peut se trouver aussi bien dans la sphère professionnelle (stress, organisation du travail, difficultés relationnelles …) que personnelle (difficultés financières, mode de garde d’enfants, nécessité d’aider un proche…).

 

Les compétences d'une assistante sociale du travail sont de pouvoir agir sur ces deux versants et permettre d’améliorer la situation du salarié favorisant son investissement dans l’entreprise : améliorer sa productivité, diminuer l’absentéisme et les risques professionnels comme les accidents du travail… 

 

L’intervention d’un service social pour le personnel d’une société a pour objectif : le bon fonctionnement de l’entreprise à travers le bien-être du salarié et de l’employeur.

 

 

Article écrit par Adeline PEROSA, membre de l’équipe du cabinet CSC - 24/01/2019.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Copyright CS Conseil 2014 - 2019 - Tous droits réservés - Marque Française Déposée